Sacrement de réconciliation (confession)

Le pardon et la réconciliation, ce sont des signes d’amour !

Quand tu aimes vraiment quelqu’un, qu’il t’a blessé ou que tu l’as blessé, n’es-tu pas impatient de te réconcilier avec lui, d’entendre qu’il te pardonne, ou de lui dire que tu lui pardonnes, et que l’amour et la confiance sont toujours là ?

Peut-être es-tu intimement convaincu, même sans rien dire ou faire, que l’amour demeure entre vous, mais comme il sont réconfortants les mots ou les gestes de complicité ou de tendresse qui vont te le confirmer !

Avec Dieu, puisqu’il s’agit d’amour, et qu’il t’arrive de blesser cet amour, c’est pareil.

Bien sûr, Dieu pardonne toujours si nous souhaitons son pardon ; bien sûr, il n’a pas besoin de passer par un homme pour nous pardonner... C’est nous qui avons humainement besoin d’un geste concret, d’une parole prononcée qui nous restaurent dans la joie de la confiance retrouvée.

Ce geste, cette parole, c’est le sacrement de réconciliation (ou de pénitence, ou du pardon, ou la confession, selon les mots que l’on choisit...).

Source Diocèse de Nanterre Père Marc Vacher, Suresnes